samedi 25 février 2012

La fièvre de la danse



GRAND JEU SANS FRONTIERE DES BLOGGERS MANGEURS DE DISQUES !!! DEUXIEME EDITION

SATURDAY NIGHT FEVER



les danses Eguns dans la société Yoruba








Danseur Butoh






DERVICHES TOURNEURS par jeffenvol








14 commentaires:

charlu a dit…

Je pariais sur toi Yom quant au décalage des pistes... tu nous régales avec cet autre danse, ces autres cultures..un fil conducteur chez toi..un autre monde.
Par contre tu vas te faire avoiné... y'en a que 3 !!!! j'ai déjà morflé pour 5 cd !!!
Joli dépaysement ondulatoir YOM
BIZZZ

Carlos a dit…

trés excellente idée ce rassemblage "saturday night fever" des sociétés "naturelles", merci! bon mélange de du sacré et du profane!

Mister Moods a dit…

En l'occurrence, abondance de biens nuit...

Yom,
je compte assembler une compilation à partir de MP3, serait-il possible que tu me les fournisses ?

Merci

Vers du Silence a dit…

@Charlu : bonjour Charlu.
Je suis content que ce décalage t'inspire de bonnes choses.
Pour l'avoine, Jimmy va me tirer les oreilles (lol)... mais ce qui bien avec ce "concours", je me sens libre de faire les choses à mon rythme tout en gardant une cohérence dans ce qui est demandé... Bizzz mon Charlu !

@Carlos : avec ton commentaire, tu as bien résumé ce que je voulais faire passer autour d'une certaine idée de la danse...
biz à toi

Vers du Silence a dit…

@Mister Moods : envoie moi un mail plus détaillé à versdusilence@yahoo.fr
A +

Toorsch a dit…

On est tout simplement un samedi soir sur la terre....

LRRooster a dit…

HI Yom : Superbe ta sélection et parfaite dans l'idée qu'on peut se faire d'un thème comme ce SNF.
Mille bravos toi grand chef !

LRRooster a dit…

Je reviens vers toi pour Konya J'avais fait la route jusqu'à Ankara (pour le magnifique musée des Civilisation Anatoliennes) puis enquillé sur Konya le bastion des Derviches Tourneurs. Je crois me souvenir que le culte est interdit, mais que les représentations de danse (de transe) peuvent avoir lieu tout de m^me. Ensuite direction par une route magnifique Isparta et Denizli où j'avais pu suivre dans un petit rade une retransmission à la TV d'un match de foot et ce soir là Istanbul avait gagné contre je crois une équipe allemande.(je n'y connais rien en foot) . Je te laisse deviner l'ambiance ! J'ai été complètement "raki"boisé ! Enfin voilà souvenirs souvenirs qui remontent grâce à ton post sur les Derviches. Merci

Everett W. Gilles a dit…

Magnifique, et en plus on n'est pas obligé de le rejoindre ce dance-floor (vaut mieux pas ...) : je reste au bar et je déguste .
EWG

Vers du Silence a dit…

@LRRooster : merci pour ton témoignage voyageur qui vient alimenter la vidéo.
A bientôt.
Bizzz

@Everett : je viens avec toi pour l'apéro au bar (tjs avec modération)
Au plaisir l'ami...

Carlos a dit…

Je l'écoute et de plus en plus j'aime ta selection, en étant moi même étudiant en Antropologie on en a abordé ces sociétés (les Yoruba et les Inuit) l'année dernière, surtout pour des raisons liées à la parenté et autres elements de la communauté! Excellent! Les Derviches Tourneurs est aussi d'une profondeur! Super! As-tu leur album? ou DVD? je suis preneur!

Vers du Silence a dit…

@Carlos : un grand merci Carlos. L'antropologie, c'est une science passionnante; en tous cas, tu aurais beaucoup de choses à m'apprendre.
Es-tu sur Paris ?
Si oui, on peut se voir et je pourrais t'amener des choses à écouter ;)
Bien à toi. Yom

Carlos a dit…

Yom, merci bien, question apprendre je viens de le faire avec les Derviches Tourneurs! Et bien sûr je suis toujours à la recherche des sons et autres de la culture de l'autre. Vous avez des antropologues fameux avec des oeuvres super intéressantes comme et qui sont citées comme des chefs d'oeuvres, Marcel Griaule - Dieu d'eau, ou le top des antropologues Claude Levi-Strauss - triste tropiques.
C'est dommage j'habite à Sintra juste à 20 km de Lisbonne. Mais comme on le sait, ce ne sera pas un problème! Tiens je viens de trouver deux disques de la musique sufie des derviches de turquie, je les ai trouvé chez Avaxhome, si tu ne les truvent je te ferais des links, sans problème.
Bom Yom, merci encore pour ton superbe post! À +

devant a dit…

Evidemment, nous nous sommes éloigné de la fièvre du samedi Soir au profit d'une fièvre éternelle. Une fièvre qui s'adresse à des niveaux plus élevés.
J'ai une grande admiration, limite fascination, pour les Derviches Tourneurs.
Je pense que cela dépasse largement la notion de culture. ici, il y a un message spirituel qui nous concerne.
Peut-être la vrai réponse à la question de Jimmy? Non pas la fièvre et l'étourdissement pour oublier un peu son quotidien mais les mouvements du corps pour enrichir son quotidien... Vive les Derviches!!