dimanche 22 janvier 2017

Marek Jędrych



Marek Jędrych, né en 1957 à Biała Podlaska, est un artiste peintre polonais. Peu d'informations sont disponibles le concernant excepté en Pologne et, plus particulièrement, à la Galeria Podlaska où il expose.


La peinture de Marek Jędrych est d'une très grande richesse : elle possède son esthétique propre et est imprégnée par des forces hors du temps.

Au premier niveau de lecture, on s'aperçoit qu'un univers singulier s'anime. En observant de plus près, le regard pénètre cet espace où le rôle des couleurs est essentiel.
Ce monde énigmatique nous laisse imaginer une mythologie en mouvement où se croisent des êtres de forme humaine avec des créatures anthropomorphiques.


"Dans ma peinture, le moment le plus important, pour moi, est le temps de la création" confie Marek Jędrych.
Il complète : "Peut-être parce que ma peinture exigent beaucoup de concentration!"

En effet, son travail pictural est composé d'une multitude de détails. C'est sa minutie qui offre une base forte pour les mises en scènes de ses travaux.
On pense aussi, bien-sûr, à la peinture des Aborigènes d'Australie avec sa mystique et son organisation dans l'espace.


Chez Marek Jędrych, il existe une vision fantastique qui, de Jérôme Bosch au psychédélisme, modèle une identité plurielle fascinante.
Ces récits d'aventures décloisonnent un inconscient collectif bouillonnant et ouvrent des portes de la perception.




Marek Jędrych

Vers du Silence remercie Marek Jędrych pour son aide et sa gentillesse.
Cliquer sur les reproductions de ses œuvres pour une approche plus précise de son travail.


dimanche 25 décembre 2016

Dreyt Nien



Dreyt Nien est un monde sonore étrange.
Aux commandes de ce projet de drones entêtants, de sculptures linéaires et emballants le silence, Dawid Huck. Ce sorcier et alchimiste contemporain nous entraine dans un univers baroque, abolissant les frontières de l'espace/temps.
Ses voyages, enivrants et hypnotiques, sont autant de tableaux et de découvertes auditives.
Là où coulent ses pistes musicales s'ouvrent autant de déserts que d'étendues urbaines...
Nous partons du connu pour l'inconnu.






Neurodrones Vol​.​1, dernier projet en date, est sorti en décembre.
Utilisant comme support exclusif les cassettes à petite bande, Dawid Huck complémente ainsi l'expérience musicale par l'objet. Dans cette production, son élaboration particulière a été construite et pensée comme un concept global.


"Tous les voyages sont faits de multitudes de montées et de descentes, enveloppées dans une grande montée, le voyage en lui même, et une grande descente, le retour. Certains diront que les vrais aventuriers partent et ne reviennent jamais, peut être, mais ceux qui reviennent goûtent au plaisir de repartir ! Cette cassette permet cet aller retour dans un fauteuil, un voyage sur place."




Dreyt Nien

lundi 19 décembre 2016

Mooon



Mooon est un jeune trio hollandais formé des frères Tom & Gijs de Jong (Basse & Batterie) et de leur cousin Timo van Lierop (Voix, Guitare).
C'est en 2013 que cette sympathique petite famille se réunit dans une grange pour jouer. Le résultat : de la "Bonne Musique" comme ils aiment faire.



C'est en 2015 que sort Mooon EP. Cinq titres entre blues rock et garage sixties. Là où certains y verraient un revival, d'autres y trouvent fraicheur et énergie nouvelles.
Un morceau tel que It's okay ou Surfin'with you , aux limites du garage et du punk, allie électricité et mélodies.
Quant à Small Town Boy et Stone In My Shoe sont taillés dans un blues rock punchy, dans une veine solide et porteuse.



En septembre 2016, le groupe sort deux nouveaux singles : Where Money Goes et Mary You Wanna.
Deux morceaux, aux accents plus garage psyché sixties, sans fioriture, carrés, rondement menés.



Un album est en préparation.
Mooon est à suivre de près pour le bien qu'il offre dans cette grisaille actuelle. Un bon coup de fouet pour l'hiver. Recommandé par Vers du Silence.

Mooon

lundi 5 décembre 2016

Odmieniec



Odmieniec est le projet solo du guitariste polonais Jakub Czyż.
Ayant sorti son premier album début 2014 (Taniec Ducha), il réitère, en cette fin 2016, avec un très bel album, Imago.
Son propos, fait de questionnements et d'observations, est éminemment émotionnel.
De sa guitare transpirent des résonnances parfois faussement âpres, parfois cristallines.



Son univers, fruit de recherches et d'expérimentations, s'ouvre sur des pistes aux contours musicaux bruts et veloutés.
Quelque part entre Swans et Vini Reilly (Durutti Column), Odmieniec sculpte ses morceaux comme un explorateur fouille son espace intérieur.
Ambiances mélancoliques, mélodies décoiffées, les pages du livre de Jakub Czyż sont surprenantes et offrent entre les portées des flottements au cœur blessé.


"Quand le ciel bas et lourd pèse comme un couvercle
Sur l'esprit gémissant en proie aux longs ennuis,
Et que de l'horizon embrassant tout le cercle
Il nous verse un jour noir plus triste que les nuits"

(Les Fleurs du Mal - Charles Baudelaire)

Odmieniec

vendredi 2 décembre 2016

Sysselmann



Sysselmann est le projet musical de l'artiste norvégien Thomas Narverud.
Son album, The Northern Chronicles sorti en cette fin 2016 sur le jeune label Tipi Token Records arrive du fin fond des déserts de glace, là où les grands espaces blancs vous happent.



Ces Chroniques du Nord, composées de sept pièces aux limites du mystère et de la magie, viennent nous porter vers des mondes chamaniques.
De longs drones s'imbriquent avec des field recordings et des chants méditatifs (Transmigration / The Great Horn of the Mountain) créant ainsi un appel vers l'au-delà.
La sensibilité de Thomas Narverud, celle des hautes contrées norvégiennes, est un décor sauvage, au plus près de la Terre Mère, pénétrant l'âme d'un temps bouleversant (Plains Of Passage / Journey Across The Ruins).



The Northern Chronicles est une expérience sonore profonde. Les longues plages répétitives marquent une empreinte instinctive unique.
Un grand moment d'immersion en soi et une vague, puissante et progressive, inondera vos sens.

Tipi Token Records

mardi 1 novembre 2016

Heimatlos 無家 - Demo IX​.​MMXVI



Heimatlos 無家 est un duo sino-français composé de ruò tán (Drones/Percussions/There​min/Vocals) et aLMa (Drones/FX/Guitar/Vocals).
Demo IX​.​MMXVI est leur second album sorti sur le label WV Sorcerer Productions.
Leur atmosphère qu'on pourrait, à la fois, qualifier de séculaire mais aussi de moderne, véhicule l'intemporalité.



Demo IX​.​MMXVI, qui est composé d'un unique morceau de presque 40 minutes, s'inscrit dans un lent processus en développement.
Ce long cheminement en boucle, aux allures fantomatiques, entêtantes et mystérieuses, s'appréhende comme un cycle, un parcours de sa naissance à sa disparition.
On voyage de l'infiniment grand à l'infiniment petit. De l'atome à l'univers.
Cette formation n'est pas sans faire écho à Cober Ord, un autre duo, dont nous évoquions le travail il y a quelques mois.




Une belle découverte que ce duo. A écouter également, le premier album, Demo II​.​MMXVI.
Vivement recommandé par l'équipe de Vers du Silence.

CD tirage limité à 100 exemplaires / Limited edition CD to 100 copies
Soutenez les labels indépendants / Support the independent labels


WV Sorcerer Productions

dimanche 16 octobre 2016

Shape of the Rain - Riley, Riley and Waggett



Au début des années soixante-dix, un groupe de la région de Sheffield (U.K), Shape Of The Rain sort un très bel album, Riley Riley Wood and Waggett.
Tirant son nom de ses membres (Keith Riley - guitare, chant * Len Riley - bass * Ian 'Tag' Waggett - batterie, percussions * Brian Wood - guitare, chant), Shape Of The Rain fût l'un des rares groupes locaux à signer un important contrat avec Neon, filiale de RCA.



Se faisant un nom au fil des tournées, ils se produisent aussi bien dans des lieux underground que dans des salles plus prestigieuses comme le Marquee de Londres ou la Cavern de Liverpool.
"Nous avons eu une période fantastique en tournée avec Pink Floyd, Cream et Jethro Tull" confia Brian Wood.
Influencé par la musique psychédélique américaine West Coast ainsi que la scène progressive britannique, le groupe sut créer une alchimie rock pyché et acid folk.


Toujours en lien aujourd'hui, ces musiciens entretiennent la volonté de prolonger cette belle expérience.

Source : Darius, don't let you get the feelin'

dimanche 21 août 2016

APJIK - An die welt da drauBen



Après un single sorti il y a quelques mois, arrive enfin l'album d'APJIK, An die welt da drauBen, toujours sur le label du grand est, [A...]UTOPROD.

APJIK, duo allemand formé d'Alexander Paul Jovanovic et Inox Kapell, chercheurs passionnés de mondes sonores, chasseurs de trésors électro-punkoïdes, ont l'art et la manière de dérouter l'auditeur.


Nous embarquons dans un train. Chaque wagon est un morceau. Une pièce d'un puzzle qu'il faut s'approprier.
Train fantôme, train à grande vitesse, tortillard, cet album est un chemin (de fer) nous transportant de gare en gare.





An die welt da drauBen est une matrice, un moule présentant l'empreinte de la pièce destinée à être créée. C'est en cela qu'on parcourt un projet très urbain jonché de connectiques.
D'espace en espace, nous traçons des lignes à dimensions variables en actes géométriques abscons.
Mais l'essentiel est cette rencontre avec un opus déroutant, aux parois existentielles et aux fenêtres entrebâillées.

Inox Kapell © Mo Sine


CD à tirage limité / Limited edition CD
Soutenez les labels indépendants / Support the independent labels

[A...]UTOPROD

vendredi 29 juillet 2016

Edu Comelles



Edu Comelles est un concepteur de sons. Il intervient en tant que sound designer et pratique le field recording.
Il est impliqué dans différents projets, individuels et collectifs, allant de l'ambiant à la musique expérimentale.

Parmi ceux-ci, nous avions présenté l'an passé, sur Vers du Silence, Cello + Laptop, le très beau duo qu'il anime avec la violoncelliste Sara Galán.

C'est fin 2015 qu'Edu Comelles sortit Agost, très bel opus solo, sur le label espagnol spa.RK.



D'une minutie soignée, les textures musicales tapissent des ambiances subtiles (I am all for noises, Aurora), parfois customisées (Inevitable drowsiness), toujours rêveuses (A sudden burst).

Agost est un album plein de finesses, de détails lumineux et d'espaces ouverts.
La Nature, très présente, est également une source d'inspiration. Sa vibration est profonde et porte ses fruits dans cet univers complexe.




Edu Comelles

mercredi 6 juillet 2016

Astatine



Astatine, formation menée par Stéphane Récrosio, artiste pluridisciplinaire post-punk dadaïste, sort sur le label de Laurent Rauner, [A...]UTOPROD, un très bel album Faiblesse de certains sons de guitare lache.
De longues dérives bruitistes de chantiers en construction, Astatine perle des pièces de matières en décomposition et des vagues d'astates radioactifs.





Commençons par l'artwork de la pochette : des collages situ-industriels donnant le ton et la forme de cet album. Un travail "maison", homogène, qui appelle une dislocation à venir. Rien n'est jamais acquis...
Composé de 13 morceaux au format court, Faiblesse de certains sons de guitare lache déploie ses saveurs bruitistes.
Entre accords réaccordés ou déformés, mélodies retournées ou détournées, le fil conducteur de ce disque, comme un satellite inédit, rappelle des connexions entre des parfums industriels façon Neubauten et des sensations pop.
On raccorde aussi cet univers à des Sonic Youth, My Bloody Valentine ou encore quelques figures noisy-pop 4AD.


Astatine, qui est engagé depuis plusieurs années sur un chemin créatif dense (une belle discographie mais également des écrits de Stéphane Récrosio) et un état d'esprit Do It Yourself de belle facture, a su édifier une identité sonore et visuelle de grande qualité.
Ce n'est pas un hasard si son chemin croise aujourd'hui celui d'[A...]UTOPROD.

CD tirage limité à 100 exemplaires /
Limited edition CD to 100 copies
Soutenez les labels indépendants / Support the independent labels


Astatine
[A...]UTOPROD